En suivant une chronobiologie alimentaire correcte, vous allez vite retrouver la forme ! Mais qu’est-ce que c’est exactement ? Vous l’avez sûrement compris par son appellation : il s’agit de l’étude du comportement de notre rythme biologique face à notre manière de consommer les aliments en une journée.

Le régime chronobiologique : ce qu’il faut savoir

Le saviez-vous : le comportement du corps est fonction de l’heure. Ainsi, le meilleur moyen de le satisfaire, c’est d’adapter sa nutrition selon ses besoins, c’est-à-dire au bon moment. C’est pourquoi :

  • le matin, il faut manger beaucoup ;
  • à midi, il faut manger de manière raisonnable ;
  • enfin, le soir, il faut se contenter de peu.

Vous devez aussi manger à des heures fixes. D’ailleurs, les spécialistes affirment qu’il existe des heures optimales pour manger, selon le rythme du corps :

  • Le petit-déjeuner se prend généralement entre 6 h et 7 h du matin (à cette heure, la sécrétion des hormones est à son pic).
  • Le déjeuner serait le bienvenu entre 12 h et 13 h. De préférence, consacrez entre 30 à 45 minutes pour vous régaler !
  • Vers 16 heures, il est temps de prendre un goûter.
  • Enfin, le dîner doit être entre 19 h et 20 h. Il dure plus longtemps que le déjeuner, un vrai moment de convivialité.

Par ailleurs, ne sautez aucun repas : que ce soit le petit-déjeuner du matin, le déjeuner du midi, (le goûter d’après-midi) ou le dîner du soir. Comme toutes choses, votre corps a aussi besoin de se repérer, c’est-à-dire, de régularité. Si jamais vous ne sentez pas l’appétit au moment de manger, vous n’avez qu’à diminuer la quantité de votre repas, et ne surtout pas le sauter.

Le respect de ce principe vous évitera de fabriquer et stocker des graisses. Mieux encore, cela vous permettra de manger tout type d’aliments.

Comment se passe le régime chronobiologique ?

Le matin

Le matin, votre corps a besoin de protéines et de lipides. Les bons acides gras sont surtout présents dans les : beurre, œufs, fromage, oléagineux, cacahuètes, olives, avocat, etc. Les protéines à leur tour sont présentes dans certains de ces éléments : œufs, fromages et oléagineux). Bref, comme on dit : “on fait d’une pierre deux coups”.

chronobiologie matin

Consommer un peu de glucides est possible également. En ce cas, préférez les aliments complets ou semi complets : pain, céréales sans sucre ajouté, les mueslis et laits végétaux (riz, amande, noisette…). Le matin, votre corps ne stockera pas de glucides. Il en a besoin, et ainsi, les utilisera de suite. Cependant, cela ne signifie pas que vous pouvez en abuser. Confiture, pâtes à tartiner et pain blanc sont a éviter par exemple !

À midi

À midi, vous pouvez tout vous permettre (ou presque) ! La sécrétion d’enzymes digestives est effectivement à son apogée. Souvenez-vous toutefois, il faut faire le plein de protéines : c’est le moment de manger des viandes, des poissons, légumineuses, etc.

Faites quand même attention à la quantité d’aliments que vous avez mangé le matin. Si vous avez consommé beaucoup de glucides, il vaut mieux se retenir sur les desserts. D’ailleurs, à cette heure, les sucres ne sont pas encore un must pour le corps. Les légumes doivent constituer une bonne moitié de votre assiette.

Pour des questions de compatibilités digestives, l’autre moitié peut être constituée d’un mélange céréales/ légumineuses (pâtes, pain, riz +/ – légumineuses) ou de protéines (viande, poisson, volaille, œufs). Ne pas mélanger céréales et viande. La viande peut cependant être associée à des pommes de terre, patates douces ou châtaignes.

L’après-midi

Si vous aimez les aliments sucrés, c’est le moment d’en profiter ! 4 heures après le déjeuner, vous avez le droit de manger sucré ! En effet, les récepteurs à insuline sont moins connectés. Autrement dit, une nourriture à indice glycémique élevé fait moins augmenter la glycémie qu’à une autre heure de la journée : vous pouvez consommer les fruits frais, fruits secs, les chocolats, etc. De préférence, optez pour les fruits frais de saison et Bio et du chocolat à minimum 70% de cacao. Ils regorgent de vitamines C, magnésium ce qui vous permettra d’avoir assez d’énergie pour le reste de la journée. Le chocolat aidera à la synthèse de sérotonine (neurotransmetteur de l’apaisement) qui sera bénéfique pour vous endormir facilement le soir.

Par ailleurs, pendant l’après-midi, le fruit a largement le temps d’être digéré car il est seul dans l’estomac, contrairement à d’autres heures de la journée où, mélangé à des féculents ou protéines, il va fermenter et générer du ballonnement. En ce qui concerne les chocolats et les oléagineux (noix, cajou, amandes), ils sont riches en tryptophanes. Il s’agit d’un acide aminé essentiel à l’organisme. Grâce à lui, vous dormirez mieux la nuit, et peu de risque que vous soyez addicts à ces aliments sucrés, etc. Evitez autant que possible les pâtisseries, biscuits du commerce car ils sont souvent bien trop sucrés et trop riches en mauvaises graisses (saturées ou trans). Gardez aussi à l’esprit, si vous aimez les gâteaux, pâtisseries, qu’il n’y a rien de mieux que le « fait maison » dont vous pouvez connaître exactement les ingrédients et proportions.

Le dîner

Enfin, le soir, faites attention. Une alimentation légère est conseillée, par exemple : du poisson maigre, de la viande blanche, de la volaille… et des légumes. Les petits poissons gras sont surtout riches en oméga-3. La nuit, votre système nerveux en a besoin. L’oméga-3 permet effectivement de régénérer le système nerveux. Il assure aussi une bonne nuit de sommeil, une régénérescence tissulaire et a bien d’autres vertus…

alimentation chronobiologie

Mangez vos poissons ou viandes blanches avec des légumes. Les vitamines et minéraux apportés par ces derniers ne peuvent qu’être bons pour votre organisme, surtout la nuit. Ici aussi préférez des aliments biologiques. Pour préparer vos légumes, la cuisson douce à l’étuvée est préférable pour conserver les vitamines. Si vous décidez de préparer une soupe de légumes, évitez de la rendre trop liquide. Ce n’est pas bon pour les enzymes digestives, car la soupe les diluera. Préférez-la plutôt épaisse ou avec des morceaux de légumes.

D’autres conseils pour mener à bien votre régime

D’autres conseils pour mener à bien votre régime

  • Ne faites jamais rien dans l’excès. Par exemple, même si à midi, vous avez le droit de manger un peu de tout, n’en abusez pas ; tenez-vous à ce que votre corps a besoin. Il est intéressant de sortir de table sans avoir la sensation d’avoir TROP mangé.
  • Les produits frais et bio sont mieux que tout ! Évitez donc de consommer des plats cuisinés tout prêts, des produits trop raffinés ou encore les produits en conserve.
  • Certes, le sport ne fait pas partie du régime, mais cela ne vous empêche pas d’en pratiquer tous les jours.

Bref, un régime chronobiologique est simple. Il consiste à écouter son corps et le nourrir selon ses besoins. Mais le plus important, c’est qu’il ne peut que vous apporter des avantages. Ne remettez donc plus ce mode d’alimentation à demain, il est grand temps de sauter le pas !