Peut-être entendez-vous parler de la luminothérapie et de ses bienfaits assez souvent, mais vous n’y croyez pas ? Ainsi, nous allons vous révéler tout ce que vous devez savoir sur cette fameuse méthode.

Tout savoir sur la luminothérapie

Quelle est son histoire ?

La luminothérapie est aussi connue sous d’autres appellations : héliothérapie ou photothérapie, mais elle se définit littéralement comme “traitement par la lumière”. Son apparition remonte en 1903, et c’est Niels Ryberg Finsen qui en est l’auteur. En ces temps-là, l’on ne savait pas exactement ses bienfaits. Tout ce que l’on savait, c’est qu’elle pouvait stimuler le système immunitaire et ainsi, lutter contre les infections. Ce n’est que bien plus tard qu’il a été prouvé qu’elle pouvait guérir également les dépressions saisonnières.

Comment fonctionne la luminothérapie ?

Étant donné que la luminothérapie est un traitement, son efficacité dépend du respect ou non d’un certain nombre de conditions. La couleur de la lumière utilisée lors de la séance fait partie des critères essentiels à prendre en compte. Il faut qu’elle ait les mêmes caractéristiques que ceux du soleil. Or, chercher une telle couleur n’a rien de facile. La couleur du soleil varie effectivement de temps en temps : le matin, elle vire au bleu tandis que le soir, elle devient plus orangée. La couleur varie en fonction des maladies qu’il faut guérir. Qu’en est-il de leur intensité ? Elle varie aussi selon le traitement, de 200 à 10 000 lux.

En luminothérapie, il est évident que l’on utilise des appareils spécialement adaptés. Ils existent en plusieurs dimensions, mais il est conseillé d’utiliser ceux de grandes tailles. Vous ne serez alors pas obligé de rester immobile devant votre lampe pendant toute la séance. Et quelle partie de votre corps doit être exposée ? En général, c’est le visage. Dans ce cas, il faudrait le placer à environ 30 centimètres de la source de lumière. À une distance plus longue, il vaut mieux allonger la durée de la séance (et inversement, une distance plus courte est synonyme de moins de temps). D’autres parties du corps sont parfois concernées selon la pathologie.

Quels sont les bienfaits de la luminothérapie ?

Elle guérit la dépression saisonnière

À l’approche de l’hiver, la dépression saisonnière devient fréquente. Plus la clarté extérieure diminue, plus l’horloge biologique de certaines personnes risque d’être touchée. Elles pourront devenir dépressives, être victimes de fatigues chroniques, de crises boulimie, etc. Jusqu’à maintenant, l’on ne sait pas encore d’où vient ce syndrome. La bonne nouvelle, c’est qu’elle peut être traitée avec la luminothérapie.

Elle aide toutes autres personnes touchées par la dépression

Parmi ces nombreux types de dépression, il y a par exemple celle post-partum. Après accouchement, certaines femmes sont atteintes de cette forme de maladie. Heureusement que la luminothérapie peut la combattre ! Mais pas que ; elle améliore aussi le bien-être de la personne concernée. Dans certains cas, ce traitement par la lumière est accompagné par d’autres thérapies : phytothérapie, sophrologie, psychothérapie…

La luminothérapie, pour les femmes

Les troubles prémenstruels surviennent avant les périodes de règles. Ils durent entre 2 à 7 jours. Ce genre de problème n’est surtout pas à négliger ! Les femmes atteintes de ce trouble sont sujettes à des fatigues prononcées, répétitives qui plus est ; leurs seins sont sensibles et gonflés, elles peuvent être irritables… Si jamais vous ou une de vos proches avez des troubles prémenstruels, la luminothérapie est à tester !

La luminothérapie est la solution pour votre sommeil

Quel que soit votre problème de sommeil : insomnie, trouble du rythme, apnée de sommeil, etc., vous avez besoin de luminothérapie. Au fur et à mesure que le traitement se déroule, vous sentirez une amélioration. Dites désormais adieu aux éveils matinaux précoces, aux insomnies initiales et bien d’autres. Les personnes âgées pourront aussi en tirer profit, car elles manquent généralement de sommeil. Grâce à cette guérison par la lumière, la qualité de leur vie ira de mieux en mieux.

luminotherapie sommeil

Elle résout les problèmes liés aux décalages horaires

Ceux qui voyagent fréquemment ont besoin de réguler leur rythme biologique. Pareillement pour les travailleurs de nuit (gardiens, infirmiers, etc.). Le moment du traitement n’est toutefois pas le même ; si pour certains, la séance s’effectue le matin, pour d’autres, elle se passera le soir, avant de dormir. Quelle que soit l’heure choisie, les résultats seront pareils : insomnie réglée, moins d’anxiété, de dépression, etc.

Elle réduit les crises de boulimie

Les crises de boulimie pendant l’automne ou l’hiver sont différentes des troubles alimentaires habituels. Elles sont plutôt liées à la période en question : raccourcissement de jours, baisse de lumière, etc. Bien que les adolescents soient les principaux concernés, cela n’empêche pas le fait que certains adultes en sont victimes. Alors, si jamais tous les signes tendent à prouver que vous ou vos enfants avez une crise de boulimie, la luminothérapie peut être testée.

Bref, la luminothérapie a déjà fait ses preuves sur de nombreux patients et dans diverses situations. S’il vous est déjà arrivé d’avoir des doutes sur ce traitement, il est grand temps de les ôter de votre tête. La luminothérapie présente effectivement tant de bienfaits. Elle est également adaptée à tout type de personnes. Seulement faut-il vérifier deux trois choses avant de s’y mettre : est-ce que vous avez un quelconque problème oculaire ? Si tel est le cas, il vaut mieux ne pas suivre un traitement par la lumière sans avoir au préalable demandé l’avis d’un médecin.