La cure détox de printemps n’est pas une simple coutume. Elle apporte réellement des avantages, tant pour la santé que pour le bien-être et la vitalité. Pour qu’elle se passe bien, vous devez toutefois le faire correctement. Mais comment ?

Le principe d’une bonne détox de printemps

Avant de faire votre détox, vous devez préparer votre organisme : en premier lieu, le foie. Il a pour fonction d’épurer tous les déchets dans votre corps. Par déchets, on fait allusion aux alcools, résidus d’hormones, médicaments, produits chimiques divers, cholestérols et autres déchets du sang. Il existe de bien de manières de l’aider, mais la consommation de légumes particuliers en fait partie. Par exemple, grâce à l’artichaut, la bile du foie sera activée.

Ensuite vient l’intestin. Lui aussi, il joue un rôle important dans la digestion. Les aliments riches en fibres, c’est-à-dire : fruits, légumes et céréales complètes sont surtout ceux qui lui conviennent. En effet, la fibre a pour rôle d’absorber les graisses, sucre…

Enfin, le rein n’est pas en reste. Il n’y a pas grand-chose à faire, à part le fait de surveiller son apport en protéines : ni trop élevé, ni trop bas.

La detox se fera de préférence au printemps car c’est la saison où le foie est au maximum de son énergie. L’automne est aussi une période favorable. Faire une détox quand le foie est faible risque de l’affaiblir encore plus (hiver et été).

Astuces de recettes pour vos détox de printemps

Il n’y a pas de recettes précises de détox de printemps. Avant d’en choisir et d’en préparer une, il faut surtout tenir compte de plusieurs critères. L’un des plus importants à considérer : c’est le profil de la personne qui fera une détox.

Si elle est débutante en la matière

Si vous faites une détox de printemps pour la première fois, ne jouez pas dans la cour des grands. Commencez par la première étape, c’est-à-dire par des détox légères. Les légumes de printemps sont donc faits pour vous : oignons, carotte, choux, asperge, radis, betterave… ainsi que les fruits de saison : avocat, banane, kiwi, citrons, radis, fruit de la passion…

Seulement, comment les préparer ? Le but, c’est de préserver tous les nutriments. Ainsi, les légumes seront cuits à la vapeur tandis que les fruits seront consommés crus. Vous pouvez aussi soit extraire leur jus, soit préparer des tisanes. En effet, les substances liquides sont faciles à digérer, ce qui n’oblige pas votre organisme à dépenser beaucoup d’efforts.

Avez-vous déjà goûté les tisanes de romarin ? Sachez qu’elles évitent des troubles digestifs. Quant à celles des pissenlits, elles sont tout simplement bonnes pour le foie. De manière générale, les aliments de saveur amère vont aller aider à detoxifier le foie : pissenlit, radis noir, roquette… ) manger en salade par exemple. Le jus de citron quant à lui permet de détoxifier le foie. Il se consomme généralement à jeun et dans un verre d’eau tiède. Pour les autres fruits, ils sont pleins de vitamines. D’ailleurs, plus vous mélangez diverses couleurs et goûts, plus il y aura différents nutriments. Il existe encore une autre recette de détox de printemps très pratique et facile à concocter : les soupes aux légumes.

Si la personne a déjà eu l’occasion de faire une détox de printemps

Printemps dernier, vous avez déjà fait une détox ? Si oui, vous pouvez passer à la vitesse supérieure. Votre organisme supportera certainement la monodiète ! Son principe est simple : il ne faut consommer qu’un seul type d’aliment pendant la cure. Évidemment, vous avez le choix entre toutes les panoplies de fruits et légumes qui existent. Le riz ou le quinoa peuvent aussi faire l’affaire.

detox printemps

Pour vous aider à mieux choisir, pensez aux fruits et légumes qui peuvent se consommer de plusieurs manières : la pomme ou la banane, par exemple. Le matin, vous pouvez en avaler cru ; à midi, pourquoi ne pas le cuire ? ; en fin d’après-midi, du jus serait le bienvenu ! ; et en soirée, une compote serait une bonne idée. D’autant plus que ces deux fruits sont disponibles toute l’année.

Sachez qu’une monodiète ne dure pas longtemps. Entre un à trois jours suffisent amplement. Pour ceux qui travaillent les jours ouvrés, ils feraient mieux de faire leur détox en weekend ou pendant leur période de congé. Cela leur évitera la fatigue, le stress… Si on le souhaite on peut se faire accompagner par un professionnel: naturopathe, nutritionniste, …

Autres idées de détox de printemps que vous pouvez faire

Une détox à la bouillote chaude

Le foie ne fonctionne bien que lorsqu’il est exposé à une chaleur de 39 à 40 °, sûrement parce qu’il draine beaucoup de sang. Il assure aussi son nettoyage. Or, le sang est attiré par la chaleur. Cette dernière quant à elle a pour mission d’activer la production de la bile et la bile contribue en grande partie au nettoyage de votre organisme. Est-ce que vous comprenez mieux pourquoi vous avez besoin de bouillotte chaude ?

Il ne reste plus qu’à savoir comment réaliser ce soin ? Tous les soirs, après le repas, une fois toutes les petites obligations de la soirée réalisées, allongez vous et donnez de la chaleur à votre foie en plaçant une bouillotte chaude dessus. Une fois que vous vous sentez détendu, relaxé, vous pouvez l’enlever. Non seulement vous dormirez mieux, mais vous tomberez aussi facilement dans les bras de Morphée !

Detox Psychologique

Il n’y a aucun bénéfice à faire une détox de printemps si vous vous sentez stressé. Vos efforts seront vains ! D’où l’importance d’une detox psychologique en parallèle d’une detox corporelle. Vos émotions (celles fortes) pourraient effectivement avoir des conséquences sur votre organisme, notamment le foie. La colère est son ennemie tandis que la douceur est son alliée. Alors, pour mener votre cure dans de bonnes conditions, il est important que vous vous prépariez. Offrez-vous des vacances, des séances de spa, des promenades dans la nature… afin d’évacuer les émotions qui vous intoxiquent.

Les bonnes habitudes à adopter pendant la cure

Je comprends que vous ayez envie d’être en forme le plus vite possible. Toutefois, n’y allez pas trop fort ! Procédez plutôt en douceur. C’est la seule manière de faire profiter à votre organisme de la détox.

Aussi, ne faites pas cavalier seul. L’aide d’un professionnel du bien-être, de la santé au naturel, de naturopathe, etc. ne devrait pas être de refus (surtout à vos débuts de détox).

Bref, le printemps arrive, il est temps d’en profiter ! Écoutez ce que votre corps vous réclame. S’il a besoin de détox, vous savez maintenant comment faire.

En fin de cure, ne vous précipitez pas sur de la nourriture trop riche, allez y toujours en douceur pour ne pas risquer d’être très fatigué et de ruiner vos efforts.